Elisabeth Woronoff est née à Bruxelles où elle vit et travaille. Elle est diplômée en 2017 du Conservatoire royal de Liège (ESACT) où elle joue notamment dans les projets de Vincent Hennebicq, Françoise Bloch (2x), Isabelle Gyselinx (2x), Pietro Varrasso ainsi que dans «Passage à l’acte», le projet face caméra de Delphine Noëls.

A sa sortie du Conservatoire, elle commence à travailler aux Midis de la Poésie en tant que chargée de médiation culturelle. Elle est également la photographe des Midis.

En mars 2018, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) ont sélectionné son projet de résidence de création d’une performance autour d’Hannah Höch : « La Neue Frau ». Pour cette résidence qui aura lieu de novembre2018 à janvier 2019, elle sera entourée de Louise Baduel (chorégraphe) et Zoé Nève (comédienne). Les présentations auront lieu les 12 et 13 janvier 2019 au sein du musée.

Par ailleurs, en septembre 2018, elle est engagée par Les Midis comme chargée de projet dans le cadre de la collaboration avec les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique pour la programmation et gestion des évènements autour de l’exposition« THE NEW BERLIN – 1912-1932 – FROM CRISIS TO UTOPIA » qui aura lieu entre octobre 2018 et fin janvier 2019 (workshops, performances, cabarets, etc).

Elle est également assistante sur les créations de la Compagnie MOSSOUX-BONTE : « Alecto » et « The Crack of Dawn », en juillet, septembre et octobre 2018. 


FORMATION THEATRE
Elisabeth commence sa formation professionnelle à Paris au Cours Périmony, d'où elle sort diplômée en juin 2012. En septembre de la même année, elle quitte Paris pour Londres et suit une formation Semester Course à la London Academy of Music and Dramatic Arts (LAMDA). S’alternent aux projets théâtraux, des cours de technique de jeu, voix, mouvement, théâtre physique, chant, danse, escrime, etc. Elle y travaille notamment avec William Oldroyd et Jenny Lipman.

De 2013 à 2017, elle suit sa formation au Conservatoire de Liège (ESACT). En parallèle, elle est stagiaire sur la création de Notre Peur de n’Être de Fabrice Murgia au Festival d’Avignon et continue de travailler sa passion pour le jeu anglo- saxon en participant aux cinq workshops de la Fontainebleau School of Acting (FONACT), animés par le directeur et les pédagogues de la Guildhall School of Music and Drama de Londres (Christian Burgess, Laurent de Montalembert, Lucinda Millward, Brodie Ross, Nia Lynn, etc). C’est avec le soutien de son directeur Nathanaël Harcq qu’elle invite Laurent de Montalembert en juin 2017 à l’ESACT pour faire un atelier en Anglais de dix jours avec des étudiants de master. 


D’autres passions nourrissent sa démarche artistique : 

le son et l’image à travers le chant lyrique, la photographie, la peinture et le dessin

Chant Lyrique

Son enfance est baignée dans la musique classique. Elle commence le violon à l'âge de cinq ans. A vingt ans, elle se tourne vers le chant lyrique. Depuis 2015, elle se forme auprès de Margarida Natividade, enseignante à l'ESMUC (Escola Superior de Música de Catalunya) et d’Alice Foccroule depuis 2017. 

Photographie

Elisabeth entame sa formation de photographe en Angleterre à quatorze ans. C'est à Paris, à vingt ans, qu'elle approfondit sa technique auprès du photographe Jean-François Mariotti qui lui transmettra le goût de la photographie de spectacle. Elle est la photographe de Children of Nowhere (Ghost Road II) de la compagnie ARTARA, Fabrice Murgia. En 2015, elle photographie l’atelier dirigé par Joël Pommerat à l’ESACT. En 2016, le Théâtre National accueille son exposition Children of Nowhere - Images de Création. Cette exposition a également suivi la tournée du spectacle. En 2017, elle est photographe de la création de Justine Lequette, J’abandonne une partie de moi que j'adapte.